Notre Blog: page 49

 

La reconnaissance de l’indépendance: Les négociations

Avant le démarrage des négociations entre le gouvernement de Jean Pierre Boyer (1818-1843) et la France en vue de la reconnaissance de l’indépendance d’Haiti, cette dernière avait, en plusieurs occasions, offert aux responsables Haïtiens de régler pacifiquement le problème de “Saint-Domingue”.

En octobre 1814, par exemple, elle invita le gouvernement de l’Ouest dirigé par Alexandre Pétion à se ressaisir et revenir dans son sillage en réintroduisant la “souveraineté absolue” de l’ancienne métropole sur l’île. En 1816, elle revint à la charge et proposa une “souveraineté constitutionnelle”. En 1821, elle annonça au gouvernement haïtien qu’elle était décidée a “consacrer” l”indépendance d’Haiti, à condition que des “droits de suzeraineté” lui soient octroyés et des indemnités pour la “cession du territoire et des propriétés” payées.

 
error: Content is protected !!
X