Message de Noël 2017 de la Conférence des Évêques d’Haïti

bishop-hat1. Nous vous saluons avec les paroles d’espérance et de consolation prononcées par le prophète Isaïe pour encourager le peuple qui vivait un moment difficile et traumatisant de son histoire : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi… » (Isaïe 9, 1.3). Elles annoncent l’événement central de la venue, dans son histoire tragique, du Messie, du Sauveur, de l’Emmanuel, le Dieu-avec-nous, qui est la Lumière qui brille dans les ténèbres.

2. C’est cet événement providentiel de l’irruption de Dieu dans l’histoire de son peuple pour l’assumer, la sauver et l’illuminer par sa présence libératrice et salvatrice que nous nous préparons à célébrer à Noël. Ainsi, le temps de l’Avent nous ouvre l’horizon de l’espérance, une espérance qui ne déçoit pas, parce qu’elle est fondée sur la Parole de Dieu : « Je conduirai les aveugles par un chemin qu’ils ne connaissent pas, je les ferai cheminer par des sentiers qu’ils ne connaissent pas, devant eux, je changerai l’obscurité en lumière » (Isaïe 42, 16).

Normes liturgiques: Note de la Conférence Épiscopale d’Haiti

Nous, les Évêques Catholiques d’Haïti, réunis en Assemblée Plénière Ordinaire du 27 Novembre au 1er Décembre 2017, avons décidé ce qui suit :

1) Le 3 décembre prochain, 1er dimanche de l’Avent, la nouvelle formule du « Notre Père » entrera officiellement en vigueur dans toute forme de liturgie publique. Les fidèles catholiques seront invités à dire désormais «Ne nous laisse pas entrer en tentation» au lieu de « Ne nous soumets pas à la tentation ». L’Église croit comme elle prie. Si l’ancienne traduction du Notre Père nous interroge parce que l’on peut comprendre que Dieu nous éprouve en nous sollicitant au mal, la nouvelle est plus en accord avec le sens du texte et surtout avec le visage du Père que Jésus nous a révélé : « Dieu n’éprouve pas le mal, il n’éprouve non plus personne » (Jacques 1, 13).

Ce n’est pas Dieu, mais le diable qui tente l’homme. Ce que nous demandons en réalité au Seigneur c’est de ne pas nous laisser prendre le chemin qui conduit au péché.

Nòt pou laprès ki sòti nan Konferans Evèk Katolik nan peyi Ayiti

Le président Jovenel et le Cardinal Langlois
À lilavoix, le 27 septembre 2017

Frè ak sè nou yo, ak tout moun nòt sa a rive jwenn!

1.- Nous menm Evèk Katolik nan peyi a, nou salye nou nan non Bondye lavi a. Antan nou reyini nan Lilavwa depi 25 pou rive 29 septanm, nou te pran tan lapriyè epi reflechi sou sa kap pase nan peyi a.

2.- Rèl pèp la rive nan zorèy nou, e li touche nou nan fon kè nou. Nou te koute tou Prezidan peyi a ki te vin vizite Evèk yo kote yo konn reyini nan Lilavwa jou ki te mèkredi 27 septanm nan. Sa fè nou sonje sa Konsil Vatikan e di: “Tout sa ki touche moun, ki fè l soufri, tout kè kontan an dlo nan je, tout tray ak lespwa pèp la dwe sonnen nan kè nou” (Gaudium et Spes #1).

Lettre pastorale de la Conférence Épiscopale d’Haiti (CEH) pour l’année sainte de la miséricorde et la Noël 2015

ceh_logo

Aux Prêtres, Religieux et Religieuses
Aux Fidèle des Diocèses, paroisses, chapelles et communautés
Aux femmes et aux hommes de bonne volonté

1. “A vous, la Grâce et la Paix de la part de Dieu, notre Père” (Éphésiens 1: 2), lui qui est un “Dieu riche en miséricorde, à cause du grand Amour dont il nous a aimés” (Éphésiens 2: 4)! Il nous invite à être “miséricordieux” les uns envers les autres, comme Lui est  “Miséricordieux” (Luc 6:36) envers tous ses enfants.

2. Par la présente lettre, nous Évêques de l’Église catholique d’Haïti, nous donnons quelques orientations spirituelles et pastorales pour vous aider à vivre le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, proclamé par le Pape François. Il débutera le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie et se conclura le 20 novembre 2016, solennité du Christ, Roi de l’Univers.

Note pastorale de la Conférence Épiscopale d’Haiti (CEH) à l’occasion des élections d’Octobre 2015 en Haiti.

Chers concitoyens : électeurs, candidats et détenteurs des pouvoirs de l’État,
1.- A vous toutes et tous, « Grâce et Paix en abondance de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ, notre Sauveur! »

ceh_logo2.- La CEH avait adressé une lettre pastorale à tous les Haïtiens et Haïtiennes en juillet dernier pour rappeler l’immense responsabilité de chacun dans le processus électoral. Et pour joindre la parole aux actes, elle avait mis en place un programme d’éducation civique avec le Conseil Épiscopal de Dialogue et d’Éducation Civique (CEDEC) qui va continuer cet accompagnement jusqu’à la fin du processus.

3.- Néanmoins, les élections du 9 août dernier ont soulevé beaucoup de passions; elles ont été diversement appréciées par des acteurs indépendants nationaux et internationaux. Mais tous sont d’accord pour déplorer le sabotage, les irrégularités, la violence et la mort qui les ont entachées. Nous condamnons avec une extrême vigueur ces comportements inhumains et déloyaux qui ne font pas honneur à notre Nation; nous déplorons aussi que les opérations électorales aient été interrompues dans beaucoup de circonscriptions du pays.

error: Content is protected !!
X