Nòt pou laprès ki sòti nan Konferans Evèk Katolik nan peyi Ayiti

Le président Jovenel et le Cardinal Langlois
À lilavoix, le 27 septembre 2017

Frè ak sè nou yo, ak tout moun nòt sa a rive jwenn!

1.- Nous menm Evèk Katolik nan peyi a, nou salye nou nan non Bondye lavi a. Antan nou reyini nan Lilavwa depi 25 pou rive 29 septanm, nou te pran tan lapriyè epi reflechi sou sa kap pase nan peyi a.

2.- Rèl pèp la rive nan zorèy nou, e li touche nou nan fon kè nou. Nou te koute tou Prezidan peyi a ki te vin vizite Evèk yo kote yo konn reyini nan Lilavwa jou ki te mèkredi 27 septanm nan. Sa fè nou sonje sa Konsil Vatikan e di: “Tout sa ki touche moun, ki fè l soufri, tout kè kontan an dlo nan je, tout tray ak lespwa pèp la dwe sonnen nan kè nou” (Gaudium et Spes #1).

Lettre pastorale de la Conférence Épiscopale d’Haiti (CEH) pour l’année sainte de la miséricorde et la Noël 2015

ceh_logo

Aux Prêtres, Religieux et Religieuses
Aux Fidèle des Diocèses, paroisses, chapelles et communautés
Aux femmes et aux hommes de bonne volonté

1. “A vous, la Grâce et la Paix de la part de Dieu, notre Père” (Éphésiens 1: 2), lui qui est un “Dieu riche en miséricorde, à cause du grand Amour dont il nous a aimés” (Éphésiens 2: 4)! Il nous invite à être “miséricordieux” les uns envers les autres, comme Lui est  “Miséricordieux” (Luc 6:36) envers tous ses enfants.

2. Par la présente lettre, nous Évêques de l’Église catholique d’Haïti, nous donnons quelques orientations spirituelles et pastorales pour vous aider à vivre le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, proclamé par le Pape François. Il débutera le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie et se conclura le 20 novembre 2016, solennité du Christ, Roi de l’Univers.

Note pastorale de la Conférence Épiscopale d’Haiti (CEH) à l’occasion des élections d’Octobre 2015 en Haiti.

Chers concitoyens : électeurs, candidats et détenteurs des pouvoirs de l’État,
1.- A vous toutes et tous, « Grâce et Paix en abondance de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ, notre Sauveur! »

ceh_logo2.- La CEH avait adressé une lettre pastorale à tous les Haïtiens et Haïtiennes en juillet dernier pour rappeler l’immense responsabilité de chacun dans le processus électoral. Et pour joindre la parole aux actes, elle avait mis en place un programme d’éducation civique avec le Conseil Épiscopal de Dialogue et d’Éducation Civique (CEDEC) qui va continuer cet accompagnement jusqu’à la fin du processus.

3.- Néanmoins, les élections du 9 août dernier ont soulevé beaucoup de passions; elles ont été diversement appréciées par des acteurs indépendants nationaux et internationaux. Mais tous sont d’accord pour déplorer le sabotage, les irrégularités, la violence et la mort qui les ont entachées. Nous condamnons avec une extrême vigueur ces comportements inhumains et déloyaux qui ne font pas honneur à notre Nation; nous déplorons aussi que les opérations électorales aient été interrompues dans beaucoup de circonscriptions du pays.

Message de Noël 2014 de la Conférence des Évêques d’Haïti

Texte reçu le 1er décembre 2014

bishop-hat1. « Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils né d’une femme ». (Galates 4,4)

2. Nous Évêques d’Haïti, réunis en Assemblée plénière, nous nous adressons à vous prêtres, religieux, religieuses, disciples missionnaires, peuple de Dieu qui est en Haïti, tous les hommes et les femmes de bonne volonté : salut et paix dans le Christ !

3. Nous nous apprêtons à célébrer le jour où le Christ est né, jour sans pareil où le Fils de Dieu devint aussi le fils d’une femme en prenant chair de notre chair. Depuis bien longtemps, Dieu a préparé ce jour. L’humanité l’a désiré. Et comme Abraham, elle s’en est réjouie. (cf. Jean 8,56)

4. La conjoncture sociale, politique et religieuse de l’époque de Jésus n’était pas des plus rassurantes. Les rivalités sociales, les factions politiques, la polarisation religieuse, la domination étrangère : ce sont là les composantes du climat historique de la naissance de Jésus. Mais, c’était le temps!

  1. Le temps favorable à la proclamation de la Bonne Nouvelle!
  2. Le temps de la grande espérance et du renouveau intégral!

5. Jésus lui-même a établi la relation entre sa mission et son temps en proclamant : « Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche»? (Marc 1,15)

6. Les hérauts de l’Évangile ont compris qu’il fallait donc insister sur le facteur temps et la réalité du salut : « C’est l’heure désormais de sortir de votre sommeil. Le salut est maintenant plus près de vous. » (Romains 13,11). Ou encore : « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs (…) Mais encouragez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet aujourd’hui, afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché. » (Hébreux 3,7.13)

Mesaj Konferans Evèk Peyi d Ayiti yo pou Fèt Nwèl la 2014

Texte reçu le 1er décembre 2014

bishops_ht1. « Men lè tan an rive bout, Bondye voye Pitit li a, ki fèt sòti nan vant yon fi. » (Galat 4,4)

2. Nou menm Evèk Peyi d Ayiti, nou reyini nan Asanble plenyè, epi nou voye mesaj sa a pou tout pè, frè, mè, disip misyonè Jezikri, pèp Bondye ki nan peyi d Ayiti, tout moun, gason kou fi, ki gen bòn volonte : Benediksyon ak lapè nan Kris la!

3. Pandan n ap prepare nou pou n selebre jou Kris la te fèt nan mitan nou, li menm Pitit Bondye a ki vin tounen tou pitit yon fi, lè l pran chè nan chè nou. Depi lontan lontan, Bondye te prepare jou sa a. Se li menm tout tè tap tann. Epi, tankou Abraram, sa te fè kèl kontan anpil. (Gade Jan 8,56)

4. Sitiyasyon lavi sosyal, politik ak relijye nan epòk Jezi a te gen anpil latwoublay. Te gen gwoup moun ki tap batay kont lot gwoup moun, gwoupman politik yo te youn anfas lot, divizyon nan zafè larelijyon, epitou se etranje ki tap kontrole peyi a : men nan ki eta peyi kote Jezi te fèt la te ye. Men tou, se konsa tan an te ye!

  1. Tan an ki te bon nèt pou simaye Bon Nouvèl la!
  2. Tan an ki te pote lesperans ak yon chanjman total kapital!

5. Jezi li menm menm te montre kijan misyon l te makonnen ak tan kote l t ap viv la, pandan l tap anonse : « Tan an rive, peyi kote Bondye wa a toupre. » (Mak 1,15)

error: Content is protected !!
X